Marseille la fin du PPP des écoles ....


Le PPP d’un milliard pour les écoles de Marseille annulé par la justice….suite et fin de ce rocambolesque combat


En cette fin d’année et de décennie, ou l’on pense plutôt à préparer les fêtes du passage à la nouvelle année, le combat du SNSO ne s’est pas arrêté pour autant et un deuxième coup de tonnerre ce a retenti sur la ville de Marseille.

Cette fois ci, le 27 décembre 2019, et plus précisément en direct de la Cour Administrative d’Appel, qui a définitivement enterré et annulé le PPP du plan des écoles marseillaises.

Pour rappel, le premier coup de tonnerre avait retenti le 12 février 2019 au tribunal administratif de la ville, qui avait annulé la délibération par laquelle le Conseil municipal avait décidé de recourir à un marché de partenariat d’un montant d’un milliard d’euros pour la démolition-reconstruction de 28 écoles et la construction nouvelle de 6 groupes scolaires supplémentaires.

Depuis, la ville avait bien entendu fait appel de ce jugement, l’assortissant d’une demande de sursis à exécution. Mais là encore, les conclusions du rapporteur public avaient été suivies par la Cour Administrative d’Appel qui avait rejeté en septembre dernier la demande de sursis à exécution, au motif que le caractère avantageux du choix du PPP, voté en conseil municipal le 17 Octobre 2017, par rapport à une réalisation du projet en Maîtrise d’ouvrage Publique( loi MOP) n’était toujours pas démontré.

Et à l’audience du 16 décembre dernier, bis répétita, le rapporteur public concluait dans les mêmes termes au rejet de l’appel formé par la municipalité phocéenne

Cela constitue donc une belle victoire, à l’initiative du SNSO qui pendant ces deux année de mobilisation a participé à l’animation du collectif « Marseille contre les PPP avec l’ensemble des acteurs concernés dont les architectes, et a continuellement dénoncé cette confiscation des marchés de travaux, traditionnellement réservés et captés par les petites et moyennes entreprises

Ce collectif vivant et actif a ensuite évolué et s’est transformé après la première victoire en collectif PRE (Pour la rénovation des écoles), en proposant un projet alternatif en maîtrise d’Ouvrage Publique, défenseur des intérêts des petites entreprises.

Cette mobilisation massive a rencontré également un vif succès auprès de la population avec plus de 15 000 signataires de la pétition demandant à Monsieur le Maire de revenir sur sa décision

Alors est ce la fin d’une époque, la fin d’une décennie ou la fin d’un règne sur une municipalité marseillaise mais force est de constater que la mobilisation collective a porté ses fruits et que ce jugement stoppe donc une lente et inquiétante dérive dans la cité phocéenne.

Car avant il y avait eu le MUCEM, puis la rénovation du Stade Vélodrome

pour l’Euro 2016 ,et avec celui des écoles c’était le PPP de trop.

Alors il appartient maintenant à la Ville d’en tirer les conséquences.


Et nous pourrions adresser en cette période de préparation de la campagne pour les prochaines élections municipales, un simple message d’avertissement à Mesdames et Messieurs les futurs maires de France,

Alors à bon entendeur, salut ...

Le SNSO a été fondé en 1972 par des entreprises comme la vôtre qui voulaient un outil pour les représenter et les défendre.